Épuisée et incomprise

Épuisée et incomprise

Au printemps dernier, je suis tombée. J’étais tellement fatiguée et rien ne fonctionnait comme je le souhaitais. Beaucoup de choses tournaient dans ma tête et j’avais beaucoup de misère au quotidien.

Je n’arrivais plus à dormir tellement je pensais continuellement à ce qui n’allais pas. Ma fille avait des difficultés à l’école et risquait de reprendre son année. Les relations de travail étaient difficiles depuis bien des mois avec certaines personnes. Je me faisais écrasée littéralement, on me comparait à d’autres, je me faisais jugée, mais de par ma personnalité, je n’étais pas capable de m’affirmer et je ne voulais pas faire de chicane. J’endurais depuis tellement longtemps. Ce n’était pas facile avec les enfants dans la vie de tous les jours non plus.

Ma mère et ma confidente m’a convaincue d’aller chez le médecin rapidement. Elle m’a donc pris un rendez-vous elle-même en urgence. J’ai expliqué ma situation à mon médecin de famille. Je lui ai dit que j’étais tellement fatiguée que c’était rendu à un point où je me sentais dangereuse au volant. Je lui ai expliqué toutes mes situations problématiques. En dernier, elle m’a demandé ce que j’étais venue chercher dans son bureau. Je lui ai demandé un arrêt de travail. J’étais épuisée moralement et physiquement. J’avais besoin de me reposer. Je n’avais jamais eu d’arrêt de travail de ma vie mais j’en avais vu plusieurs partir en congé de maladie. Je me disais que moi aussi j’y avais droit et que j’étais rendue là. La médecin m’a fait réponse que les assurances ne paieraient pas pour un épuisement. Elle ne pouvait pas m’arrêter. Une autre claque dans la face.

J’ai donc continué ma route tant bien que mal comme je l’avais toujours fait. Je m’étais toujours sortie de mes problèmes toute seule alors ce ne serait pas différent cette fois-ci. J’ai remonté la pente tranquillement, j’ai réussi à dormir et j’ai continué à travailler.

Quelque mois plus tard, un événement est survenu dans ma vie qui m’a valu, cette fois-ci, un arrêt de travail. Je crois que c’était écrit dans le ciel que j’avais besoin d’un temps d’arrêt. Je n’avais pas été comprise la première fois. J’aurais aimé ne pas me rendre à la deuxième mais probablement que j’avais à vivre ça.

Après cet arrêt de travail, j’ai décidé de donner à ma vie une toute autre direction. J’ai pris une année sans solde et je me suis lancée comme travailleuse autonome. Je suis plus présente pour mes enfants et je cours moins. Je ne sais pas encore tout à fait si c’est la bonne direction mais je peux dire que je suis moins stressée et que je me sens mieux.

Si j’avais un conseil à donner, ce serait de vous écouter. Si vous êtes épuisés ou à bout, demandez de l’aide. Cherchez des moyens de ralentir. Je n’ai pas été comprise par mon médecin mais si c’était à refaire, sachant tout ce que je sais, j’aurais peut-être forcé la note la première fois.


Une réaction au sujet de « Épuisée et incomprise »

  1. Bonjour,
    Comme cela me touche ton article …
    À quelque part, j’ai vécu un peu la même chose… Merci de me faire prendre conscience de ce qu’a été ma vie et que je n’ai jamais été capable de parler de moi, d’exprimer comment je me sentais …
    Tu sais quelque part, je te trouve chanceuse de pouvoir écrire et d’avoir ton blog pour libérer ton intérieur douloureux …
    Un bel exutoire …
    Continue sur cette belle route de ta vie en étant la Vedette de ton Incarnation …
    N’oublions pas que nous avons choisi notre Incarnation pour l’évolution de notre âme …
    Tous mes respect ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *