J’observe ou je participe?

J’observe ou je participe?

Mes enfants, je les voulais, et de toutes mes forces. J’avais pris ma décision et je voulais être maman. Mais qu’en était-il de jouer avec mes enfants? 

On s’entend que de la naissance à quelques mois, tout ce que tu peux faire avec un bébé, c’est de le prendre et de le câliner. C’est d’ailleurs l’une de mes périodes préférées, c’est-à-dire le 0 à 3 mois. Regarder des séries avec mon bébé collé à moi, le bonheur total!

Tandis que le papa attend avec impatience que son bébé s’éveille et qu’il soit plus actif, moi, en tant que maman, j’ai eu plus de difficultés. C’est que passer ma journée à jouer par terre, à faire semblant de manger des aliments en plastique et de boire du faux café, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé! Je le fais, je me force pour que mes enfants aient du plaisir, créent de beaux souvenirs et soient heureux, mais je déteste ça. Je ne suis pas une maman investie dans l’âme aux jeux de ses enfants, c’est-à-dire que je n’y retire aucun plaisir.

En plus des jouets en plastique, jouer dans le sable, jouer aux autos et jouer à la cachette ne m’apportent rien de satisfaisant. 

J’ai réalisé que je suis plutôt une maman observatrice. Mes enfants pourraient jouer des heures devant moi et je resterais là, sur ma chaise, à les regarder. Ce que j’aime par-dessus tout, c’est de les voir interagir, remarquer comme leur vocabulaire évolue et avoir accès à leur monde imaginaire.

Plus il vieillissent et plus je peux faire des jeux d’adultes avec eux, à mon grand bonheur! Nous pouvons jouer à des jeux de société, aux cartes, au badminton, au tennis, au baseball et autres! Là, j’ai un plaisir fou!

Je suis heureuse lorsqu’ils jouent avec d’autres enfants, entre frère et sœur ou avec les voisins. Oui, ça me donne un répit, mais je suis aussi satisfaite qu’ils jouent avec des enfants de leur âge, car jouer avec un parent, ce n’est pas la même chose. Entre enfants, ils s’inventent des histoires, se créent des personnages et se comprennent entre eux. Un adulte peut difficilement s’intégrer parfaitement à l’imaginaire d’un enfant.

Je suis contente de les voir grandir, de les voir  prendre de l’autonomie et que nous ayons du plaisir à s’amuser ensemble.

Alors, tu observes ou tu participes? 

 

 

One thought on “J’observe ou je participe?

  1. Bonjour Madame,
    Encore un très beau texte qui coule, je vous dirai toujours que votre écriture se lit comme dans les grands auteurs de livres …
    À chacun de votre texte, j’apprends sur moi …
    Des choses que je n’avais pas vu quand j’élevais mes enfants…
    Nos 2 âmes ont une très belle connexion d’âmes comme les âmes-jumelles …
    N’arrêtez pas d’écrire car de Vous j’apprends encore et encore et cela me fait évoluer pour le bien-être de mon âme …
    Vous avez une très belle mission de vie …
    Votre blogue est d’un grand apprentissage pour les autres… et nous montrer que nous sommes pas « seuls(es) » à vivre certaines situations de vie…
    Vous êtes d’un grand secours pour l’humanité ♥
    On a besoin de vous pour éclairer nos vies…
    Bien à vous très chère Madame Lambert-Roy ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *